Macérat huileux de Tépezcohuite

Publié le par Louiza

Macérat huileux de Tépezcohuite

Cet "arbre à peau" mexicain, riche en flavonoïdes, est reconnu pour ses vertus exceptionnelles. Astringent, purifiant et réparateur, il s'utilise pour formuler des soins pour peaux abîmées ou à imperfections, ou encore des soins anti-âge.

Le Tépezcohuite, qui a comme dénomination latine Mimosa tenuiflora, est un arbre épineux que l’on retrouve dans certaines zones dans le Nord de l’Amérique du Sud, du Nord du Brésil au Sud du Mexique. L’écorce de Tépezcohuite broyée était utilisée par les guérisseurs Mayas depuis le 10ème siècle pour son effet magique pour soulager les traiter les lésions de la peau et les brûlures et cicatriser les plaies sans laisser de marque. Encore utilisé aujourd'hui au Mexique, et signifiant littéralement parlant « arbre à peau » dans le dialecte mexicain, il est particulièrement efficace pour la guérison des brûlures

D’autre part, ses propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes, ainsi que sa capacité de régénération de l’épiderme lui ont valu le surnom de «plante miracle», et il a ainsi été classé comme faisant partie du patrimoine national du Mexique.

(Source AZ).

Vous pouvez l'utiliser pour réaliser des macérats hydro-glycérinés à utiliser dans vos tambouilles, dans ce cas-là, reportez-vous à sa fiche technique sur le site Aroma Zone.

Ici, j'ai réalisé un macérat de tépezcohuite dans de l'huile d'olive bio de Kabylie afin de l'utiliser pour mes baumes huileux, mais pas que ...

Voici ma méthode, pour en extraire le maximum de principes actifs :

J'ai d'abord fait macérer pendant une heure à chaud (à une température contrôlée, ne dépassant jamais les 40°) :

- 20% poudre de tépezcohuite

- 80% huile d'olive bio de Kabylie

Ensuite, j'ai laissé reposer le pot fermé dans le noir pendant 3 semaines en l'agitant quotidiennement.

Je n'ai pas filtré depuis car la poudre s'est agglomérée au fond du pot et je n'ai qu'à prélever l'huile au dessus.

Macérat huileux de Tépezcohuite

Publié dans Mes extraits maison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article